Annie XAVIER

Naturothérapeute


Conseils pathologies

L’accompagnement thérapeutique

 

    Aujourd’hui, nous sommes conscients de l’influence de nos pensées négatives, de nos émotions sur notre état de santé.

    Lorsque nous vivons un événement, plus ou moins dramatique sans solution immédiate, cela nous affecte émotionnellement et provoque en nous un état de stress permanent. L’intensité, la durée du stress perturbe et altère certaines fonctions de l’organisme. Nos émotions refoulées, nos ressentis sont la cause de  certains symptômes ou maladies.

 

     L’annonce d’une maladie importante provoque un stress supplémentaire, un chamboulement total dans notre vie. Nous vivons souvent cela comme une injustice qui s’accompagne d’une multitude d’émotions négatives, face à cette épreuve nous nous sentons seuls, démunies et impuissants. 

 

Que nous apportent le suivi thérapeutique. 

 

     Le soutien thérapeutique permet de ne pas s’isoler, de se sentir comprise et soutenue dans cette épreuve. L’écoute active de votre histoire, le dialogue va permettre de repérer vos conflits pour  comprendre comment la maladie s’est programmée. Les séances vous libèrent de vos émotions négatives, de votre rage, de votre colère. Elles permettent d’évacuer votre stress, vos peurs... 

 

     Le travail thérapeutique permet de mieux vivre les moments difficiles, malgré les turbulences, de rester confiante et positive, d’envisager et de poser des objectifs et projets de vie. Devenir active face à sa pathologie amène à développer sa force intérieure pour activer son potentiel d’auto guérison.

     Les thérapies brèves, orientés solutions, apportent des ressources, des techniques, outils, et  protocoles, qui s’adaptent a chacun. Je peux vous apporter une aide, un soutien psychologique pour passer chaque étape difficile de votre parcours.

 

     J’ai effectué moi-même ce chemin, j’en suis sortie transformée, grandie, plus forte face aux épreuves de la vie. Mon métier et mes expériences de vie m’ont permis d’accompagner plusieurs membres de ma famille, certaines amies et patientes. 

 

Les différentes approches thérapeutiques que je propose

ne se substituent en aucun cas à vos traitements.

 Elles viennent en complément de vos actes et suivie médicaux.

 

Plan d’accompagnement lors de pathologies 

 

     Certaines indications ont été recommandées par des médecins tels que le Docteur Servan Schreiber, le Docteur Lallement, le Professeur Joyeux et bien d’autres. Ces différents conseils permettront de participer activement à votre démarche de soins en devenant acteur votre état de santé.

     Comment aider votre organisme à lutter contre la maladie, comment renforcer votre organisme pour  mieux assimiler les traitements proposés par votre médecin traitant et médecins spécialisés.  

 

1-Les modifications alimentaires

2-Comment détoxiner votre organisme.

3-Renforcer votre organisme et votre système immunitaire.

4-L’importance de l’oxygénation par l’activité physique 

 

L’alimentation

 

     L’alimentation est le carburant de votre corps, vos cellules se nourrissent des nutriments apportés par les aliments. Vous devez apporter le maximum de vitamines de minéraux et fibres, à vos cellules et le minimum d’aliment dénaturés. 

    Vous devez bannir tous les aliments industriels, car ils comportent des sucres cachés, des mauvaises huiles, des colorants et additifs ainsi que du gluten qui nuisent à vos cellules. 

     Les premiers aliments importants à bannir sont le sucre blanc raffiné, le sel raffiné, l’aspartame, ces produits sont néfastes pour votre santé. En remplacement, vous pouvez utiliser le Rapadura qui est du sucre complet, il contient des minéraux et vitamines. 

     Vous pouvez remplacer l’aspartame par la Stévia, ce sucre est issu de la plante Stévia Rebaudia qui contient des principes actifs et dénuée de nutriments nocifs.

 

     La consommation en sel doit être limitée, le choisir de qualité non raffiné naturel, pour que vos cellules bénéficient des apports en minéraux, comme le magnésium, le sodium, le potassium, le phosphore… 

 

     Les huiles alimentaires seront de qualité biologique, de première pression à froid. Vous pourrez choisir plusieurs huiles pour leurs différents apports comme l’huile d’olive, de tournesol qui conviennent pour une utilisation à froid et pour la cuisson. La cuisson dénature une partie des bienfaits de ces huiles. 

     Pour varier les apports nutritifs en utilisation à froid, les huiles suivantes sont toutes indiquées, huile de lin, de colza, de noix, et de germe de blé, de Sésame, de Cameline… 

 

Les boissons 

 

     Notre organisme est constitué de 70% d’eau. Pour les besoins de l’organisme nous devons apporter chaque jour un litre à un litre et demi d’eau.  

     Les jus de fruits ne sont pas nécessaires, ils contiennent trop de sucre, si vous voulez des jus santé pour leurs apports en antioxydants, vous pouvez choisir les jus de légumes et de fruits biologiques, comme les jus de canneberge, de myrtilles, de grenades, de pommes.

 

Les produits animaux et les produits laitiers

 

     Les produits laitiers et fromages forment des colles, ils ne sont pas conseillés, sauf le fromage blanc et les vrais yaourts. 

     Les vrais yaourts sont les seuls à être autorisés d’indiquer le mot yaourt sur l’emballage, ces yaourts apportent naturellement des probiotiques essentiels à notre système digestif. Ils sont naturels, sans ajouts et sans lactose. Le procédé de fermentation lactique inhibe le lactose. Notre système digestif d’adulte digère mal le lactose. 

 

     La charcuterie est à éliminer car elle contient trop de mauvaises graisses et n’apporte aucun élément nutritif satisfaisant. Un apport de viande rouge par semaine est possible.

     Privilégiez les viandes blanches, de préférence le poulet, la  dinde, le canard de qualité fermière sont nourris sans OGM.

 

Les poissons 

 

     On privilégiera les poissons gras de préférence sauvage, péchés en mer pour leurs fameux apports en oméga 3, comme les harengs, les sardines, la morue, le saumon sauvage.

 

les œufs

 

     Je conseille de ne pas dépasser le nombre de quatre œufs par semaine. Sur une semaine, il est conseillé au maximum cinq apports de protéines animales. La métabolisation des protéines animales fournit beaucoup d’acide urique. Ces acides doivent être évacués hors de l’organisme. Le système rénal chargé de cette élimination ne peut en évacué qu’une certaine quantité quotidiennement.

 

Les fruits et légumes 

 

     Les légumes et fruits de qualité biologique ou issues de l’agriculture raisonnée sont sans pesticides, ceux-ci seront à privilégier dans votre alimentation pour leurs apports naturels en minéraux et vitamines.

 

Les céréales et le gluten

 

     Les céréales devront être sans gluten, le gluten forme des colles dans l’organisme, elles seront de qualité biologique, complètes ou semi complètes. Les céréales sans gluten biologiques sont riches en nutriments essentiels, le riz complet, le Quinoa, le Millet, le Sarazin, le Maïs, le Sorgho, le Teff ne contiennent pas de gluten.

 

L’équilibre alimentaire

 

     Un repas équilibré doit apporter la totalité d’acides aminés. La protéine animale peut être remplacée par une protéine végétale.

     Pour leurs différents apports, on associe une portion de légumineuse, deux portions de céréales et trois portions de légumes. Ex: Deux portions de Quinoa, une portion de pois chiche, trois portions de carottes cuites.

     Apportez tous les jours, plusieurs fruits crus et cuits pour leurs vitamines et minéraux. L’idéal est de les prendre en collation entre les repas et au petit déjeuner. Variez les fruits, légumes, légumineuses et céréales. Ces aliments apportent différents éléments nutritifs dont ont besoins vos cellules.

     Le repas du soir hivernal devra être léger pour ne pas encombrer le système digestif, ce repas pourra  être constitué d’une soupe épaisse de légumes, sans féculents, suivi d’une compote de pommes ou d’un vrai yaourt.

     Avant le coucher, faite vous une vraie infusion en choisissant une ou plusieurs plantes, selon les effets recherchés digestive, dépurative…. ou une tasse eau chaude avec de la cannelle ou du gingembre frais et du citron, un peu de bon miel naturel qui renforce vos défenses immunitaire. 

 

 

Le petit déjeuner plein d’énergie

 

     Le petit déjeuner peut être élaboré avec une crème de riz complet de qualité biologique, au lait végétal d’amande ou la crème budwig qui est la recette pleine d’énergie du docteur Catherine Kousmine. Dés le lever, vous apporter à votre corps des quantités de vitamines et de minéraux qu’il à besoin. En boisson du café ou du thé.

 

La mono diète

 

     La mono diète peut être utilisée de manière curative autant que préventive. Elle dure de 3 à 10 jours, elle est composée d’un seul aliment par repas. Les intestins sont encombrés par des déchets et toxines non évacués, cela entraine une toxémie qui est responsable d’intolérances, de désordres digestifs, de fatigue ….

     Le fait de manger un seul aliment à tous les repas facilite l’absorption et la digestion des nutriments.

     Lors de la mono diète, le système digestif est moins sollicité par la digestion d’un seul aliment, il n’y a pas de putréfaction, les intestins pourront se désencrasser, le foie et les reins seront eux aussi moins sollicités, ce qui leur permettra d’évacuer les toxines facilement.

 

La mono diète comment ?

 

     Les aliments comme les fruits, les légumes et certaines céréales pourront être employés pour une mono diète. Certains aliments permettent de nettoyer l’organisme sans apporter des toxines supplémentaires.

     La mono diète alternée apporte un aliment lors d’un même repas, l’aliment change au repas suivant. La mono diète stricte, emploi le même aliment pour tous les repas de la journée. Ex: la pomme en jus biologique, cru, râpée ou en compote. 

     La mono diète alternée permet de mieux varier ses repas et de poursuivre la diète sur plusieurs jours.

Les deux aliments à privilégier sont la pomme et le riz complet biologique.

 

La mono diète au riz complet

 

    Le riz complet est un aliment équilibré, riche en amidon, sans gluten, il contient des fibres, du potassium, du magnésium, du phosphore, du sodium, du souffre, du manganèse, du chlore, du fluor, de l’iode…  Les vitamines du groupe A, B1, B3...

     Le riz complet fait baisser le cholestérol, et le sucre sanguin. Le son du riz est laxatif. Le riz complet est un sucre lent, il contient 8% de protéines végétales et des acides aminés essentiels comme la Cystéine, l’histidine, la lysine…

 

La mono diète de pomme

 

     La pomme apporte des fibres qui facilitent le transit et entraînent les dépôts graisseux. Elle contient de l’acide D Gluconique, qui fait chuter le mauvais cholestérol, le LDL.

     De par ses apports, elle abaisse le taux de sucre sanguin et fait baisser la tension artérielle.

 

Petit déjeuner 

 

     Au choix, un bol de compote de pommes  ou une crème de céréale biologique de riz ou de Sarrasin, sans gluten au lait végétal, d’amande, de soja, de noisettes… 

 

Repas du déjeuner 

 

     Le repas de midi se fera essentiellement à base de riz cuit complet. Le riz complet désintoxique le sang, nettoie les tissus en profondeur. Bien rincer le riz, faites le tremper quelques heures, ensuite le faire cuire dans un bouillon de légumes ou avec un cube de bouillon biologique. Hors cuisson, on ajoute une cuillère d’huile d’olive pour stimuler les voies biliaires, pour le gout on peut saler au Gomasio, c’est du sésame grillé salé.

     En collation une pomme ou deux ou un bol de compote.

 

Repas du soir

 

     Pour le repas du soir, du riz ou une grosse compote de pommes pendant les trois premiers jours, puis vous pourrez alterner en confectionnant une épaisse soupe de légumes sans choux, ni féculents. 

 

     Cette diète favorisera le nettoyage de votre organisme, sans alourdir le foie ni le système digestif tout en vous rassasiant et vous apportera les bienfaits nutritionnels du riz, des légumes et de la pomme.

 

     Lors de la mono diète, il est nécessaire de boire beaucoup d’eau, de thé vert et de tisanes dépuratives pour aider l’élimination des toxines. On peut ajouter hors repas le jus de un citron par jour qui est un excellent dépuratif, riche en vitamines, c’est un antiseptique naturel, il convient aux rhumatismaux.

 

Aider votre organisme par les compléments.

 

     Le desmodium en comprimés est une plante détoxinante du foie.

Consulter la fiche d’informations sur le Desmodium

 

     Le Panaceo zéolithe activé, retient et filtre les polluants et les cellules endommagées. Son action antioxydante soutien l’organisme et réduit les effets secondaires lors de traitements en chimiothérapie et radiothérapie.

Consulter la fiche d’information du Panaceo Zéolithe

 

Dynamiser l’organisme

 

     La vitamine C naturelle Acérola, provient d’une cerise d’Amazonie qui est très riche en vit C. Son apport en antioxydants est indispensable pour dynamiser les cellules. Comme elle est naturelle, elle n’a pas les inconvénients de la vitamine C chimique.

     Trois comprimés dosés à 960mg sont préconisés (je commande un gros flacon de 200 comprimés sur internet à L’Herbier de Gascogne, environ 28euros). Elle se trouve aussi en boutique Bio.  

     On peut prendre 2 comprimés le matin et 1 en début d’après-midi.

 

     La spiruline, cette algue contient les minéraux et vitamines essentiels pour l’organisme, elle permet de combler les carences. Ex pour les végétariens.

Consulter la fiche sur la spiruline

 

Nutriment essentiel le silicium organique 

 

     Parmi ses nombreux bienfaits, le Silicium organique facilite l’absorption de la vitamine C et du magnésium.

Consulter la fiche des propriétés du Silicium Organique

 

     Le vrai silicium organique est Le G5 de loic le ribeault. Ce produit peut se commander sur internet. 

     Arrêter les prises de compléments la semaine de vos traitements si vous faite de la chimiothérapie ou radiothérapie

     Pour limiter les brûlures de la radiothérapie, avant votre séance vous pouvez appliquer 8 gttes d’huile essentielle de niaouli dilué dans un peu d’huile grasse. A votre retour appliquer 8 gttes dans un peu de gel d’Aloè Véra. Continuer à raison de trois fois par jour.

Demander toujours un avis médical ou pharmaceutique pour la prise de compléments. Ce sont des informations générales.

 

L’oxygénation

 

     L’activité physique régulière à votre rythme, s’avère indispensable. La marche si possible en forêt, dans les sous bois, en campagne pour profiter de respirer de l’air pur...

 

     Les échanges respiratoires favorisent le rejet des toxines, les poumons sont des émonctoires. L’accélération cardiaque améliore la circulation sanguine, tous les différents systèmes de votre organisme vont bénéficier de ces échanges. La transpiration permet à la peau d’éliminer une quantité de toxines. 

     Toute autre activité physique sera bénéfique et complémentaire.

 

     Le corps et l’esprit sont indissociables, bien dans sa tête, bien dans son corps. Lors de toute maladie, il est nécessaire d’agir sur tous les niveaux.

 

Mental, physiologique, émotionnel…

 

     Votre organisme est en train de combattre votre maladie, pour cela il a besoin d’énergie. Il a aussi besoin de récupérer. Le sommeil et des pauses de repos sont nécessaires.

     Si vous êtes en arrêt maladie, profitez de cette période pour lire, dessiner, peindre ou faire toute autre activité qui vous plait.

 

C’est le moment pour enrichir votre vie par des futurs projets, des nouveaux objectifs.